Rohdetherm

Nitruration plasma

La nitration plasma fait parties des procédés de traitement thermique thermochimiques et est exécutée à des températures comprises entre 350 et 600 °C. Des ions à charges positive percutent les pièces à usiner (cathode) à grande vitesse avant la paroi du four (anode). Au départ, cette projection d’ions permet un nettoyage extrêmement intense de la surface des pièces à usiner (dépôt par pulvérisation), suivi du réchauffement et de la nitruration de la surface. Ensuite, les pièces sont ramenées à température de 
prélèvement. Aujourd’hui, la nitration est presque exclusivement exécutée aussi bien en courant continu qu’au plasma pulsé.

Parmi les principaux avantages du procédé, citons l’amélioration des propriétés de frottement et de glissement, la formation de couches résistantes à la corrosion et l’absence de gauchissement. En règle générale, nous ne nitrons au plasma que des pièces prétraitées qui ne demandent pas de finition mécaniques telle que l’avivage après le traitement thermique thermochimique. Étant donnée la sécurité accrue du processus, la nitruration au plasma s’est imposée comme un procédé de trempe des surfaces important d’un point de vue économique et technique pour l’industrie de transformation des métaux.

Pour la nitruration au plasma, nous utilisons essentiellement des fours à cuve ou à cloche qui du fait de l’automatisation du processus et de la compatibilité environnementale, peuvent également être intégrés dans des lignes de production. Disposant aujourd’hui d’alimentations électriques très puissantes, la taille des pièces à usiner n’est plus limitée.

Nous sommes en mesure de nitrer au plasma tous les matériaux en acier, fonte et frittés. Les aciers non alliés tout comme les aciers fortement alliés sont ici appropriés.