Rohdetherm

Trempe et revenu

Par tremper et revenir, on entend la trempe avec adoucissement à suivre à des températures le plus souvent élevées. On obtient ainsi une grande ténacité avec une certaine résistance à la traction. Un traitement de trempe et de revenu induit l’augmentation de la résistance à la traction, de la limite d’allongement, de la striction et de l’essai de résilience comparé à l’état de recuit normal.
 
De nombreux aciers sont livrés par les aciéries sous forme de pièces laminées ou forgées à l’état trempé et revenu. En règle générale, les coefficients de résistance à la traction sont de l’ordre de 700 à 1000 N/mm² selon la section. Un traitement sous contrainte est encore possible sans grande difficulté. L’inconvénient du traitement de trempe et de revenu de pièce réside dans le fait qu’on n’obtient pas toujours une structure homogène optimale car en général, des charges proportionnellement grandes sont simultanément traitées dans des fours et des bains de trempe correspondants. Lors du traitement de trempe et de revenu de pièce, les pièces trempées peuvent être mieux dissociées les unes des autres (chargement souple). Cela permet un réchauffement et une trempe plus homogène. Les coûts de traitement de trempe et de revenu de pièce sont nettement supérieurs à ceux de l’acier traité par trempe et revenu par défaut.